Retrouvez toutes les publications du site en vous inscrivant par e-mail.


Les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droits. Merci de contacter les auteurs.
The photos presented on this site are not free of rights and therefore cannot be used. For more information, please contact the authors :
nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Chevreuils de Seine-et-Marne


Pas évident de les faire sortir des branches, des feuilles et des buissons. Surtout avec un temps gris.






Ce matin-là, les photographes (Patrick, Claude et moi même, photographiés par mon homme) 
n'ont pas fait chauffer les boitiers.
Mais cette journée passée tous les 4, fut encore une fois très bonne.


Bussy St Georges se montre timidement au fond de la photo





Seine-et-Marne (77)


La belle bleue, l'Aeschne affine

Aeschne affine

Aeshna affinis 
Southern Migrant Hawker


Au confluent de la Garonne et de l'Ariège, des petits marécages bordent les chemins.
Et ce jour là, des nuages d'Aeschnes, elles nous tournent autour, comme les moustiques en pays tropicaux.
Elles s’approchent, nous observent en vol stationnaire, puis repartent peu intéressées par notre présence.











Haute Garonne



Robin Hood ?

European Robin - Petirrojo 
Erithacus rubecula, Rougegorge familier

Ordre : Passériformes
Famille : Muscicapidés

En Seine-St-Denis...










Ou dans la Somme





* * *

Scandaleux : un Gypaète barbu adulte tiré dans les Pyrénées-Atlantiques !

Benigno, un Gypaète barbu agé de 14 ans marqué en Aragon en 2000 et qui se reproduisait depuis plusieurs années en Navarre, a succombé le 26 novembre à un tir volontaire. L'oiseau avait été retrouvé le 24 novembre dans les Pyrénées-Atlantiques avec 6 plombs de chasse dans le corps. La LPO dénonce un scandale incompréhensible de nos jours.


crédit photo : Bruno Berthémy


Dimanche 24 novembre, un Gypaète barbu est trouvé dans un fossé par des cheminots le long de la voie ferrée entre Bayonne et Saint-Jean Pied de Port,à 62m d'altitude dans le village d'Ossés, limite occidentale de l'aire de distribution du gypaète barbu dans les Pyrénées.. Ils alertent le centre de soins Hegalaldia, centre départemental de la sauvegarde de la faune sauvage des Pyrénées-Atlantiques, qui récupère rapidement l'oiseau en hypothermie et très affaibli : 3,6 kilos au lieu de 5 kg. Les radiographies montrent que 6 plombs de chasse sont disséminés dans l'ensemble du corps : ailes, queue et haut du corps !

Malgré les soins prodigués, l'oiseau est mort le 26 novembre.

Incompréhensible !


Comment est-il encore aujourd'hui possible de tirer sur un Gypaète barbu ? Avec ses 2,80 m d'envergure, sa silhouette élancée et la coloration orangée du plumage de sa tête et de son corps, il est pourtant impossible de le confondre avec une autre espèce ! Estimé à une quarantaine de mètres de sa cible, le tireur a délibérément voulu tuer le plus grand rapace nécrophage des Pyrénées.

Irresponsable !

Par ce geste, les Pyrénées-Atlantiques détiennent malheureusement le triste record de Gypaète barbu tirés sur le massif des Pyrénées et la Navarre vient de perdre un des 8 couples de son territoire.

Illégal !

Face à ce délit passible de 15 000€ d'amende et un an de prison, la LPO, Hegalaldia et Saiak portent plainte contre X pour destruction d'espèce protégée.

Cet acte scandaleux renforce encore la détermination des centaines de bénévoles et des 70 structures partenaires qui s'investissent au jour le jour pour la préservation de cette espèce à travers les Pyrénées via le Plan national d'actions du Ministère de l'écologie dont l'animation a été confiée, pour l'ensemble du massif, à la LPO Pyrénées Vivantes.


Contacts presse

LPO Pyrénées vivantes : Gwénaëlle Plet, Tél. : 05 62 97 27 02 gwenaelle.plet@lpo.fr
Hegalaldia : Laurence Goyeneche, Tél. : 05 59 43 08 51 association@hegalaldia.org


SOURCE ICI

Du Toulousain 'con...

Sympétrum méridional

Sympetrum meridionale 
The Southern Darter











Sympétrum sanguin

Sympetrum sanguineum 
The Ruddy Darter





Haute-Garonne (31)

La danse du Mallard


Mallard - Ánade Azulón
Anas platyrhynchos, Canard colvert


Ordre : Ansériformes
Famille : Anatidés















Et cette jolie mouette en guise de public



Les Souïmangas de Mayotte (suite)




Nectarinia coquerellii, Souïmanga de Mayotte

On le nomme en Shimaorais : Mwanatse 
et en Shibushi : Shiberi


C'est toujours sur la Vigie que nous continuons nos observations des Souïmangas de Mayotte. 

Et c'est au milieu des Eucalyptus en fleurs que nous nous arrêtons.  Les fleurs sont très variées. Elles ont de très nombreuses étamines qui peuvent être de couleur blanche, crème, jaune, rose ou rouge. Au départ, les étamines sont enfermées dans un étui fermé par un opercule formé par la fusion des pétales et, ou, des sépales. Une fois ouvertes, les fleurs sont un repas de fête pour les Souïmangas. 





Mais j'ai toujours cette peine à photographier ces oiseaux aux couleurs métalliques.  












Cygnes tuberculés en sous exposition


Mute Swan - Cisne Vulgar
Cygnus olor, Cygne tuberculé

Ordre : Ansérifomres
Famille : Anatidés


Les jours où le soleil n'a pas décidé d'être là, comme le week-end dernier, mais que l'envie de sortir des clichés est, elle, bien là, il reste les réglages du boitier. 
Ici le temps gris et le ciel très bas m'empêchaient de faire ressortir les couleurs automnales de cet étang.  Les Cygnes tuberculés m'ont donner envie de jouer avec la sur ou sous expo. 

Je suis partie de - 2, pour aller jsuqu'à -3

Voilà quelques clichés. 










Étang de la Loy
Seine et Marne (77)


Leste et Ischnure en Haute-Garonne


Toujours en Haute-Garonne, au lac Lamartine


Ischnure élégant

Ischnura elegans
Blue-tailed Damselflies


Ischnura elegans







Leste vert

Chalcolestes viridis

Willow Emerald Damselfly

Chalcolestes viridis




Haute-Garonne (31)

Grand cormoran, sous-espèce sinensis


Great Cormorant - Cormorán grande
Phalacrocorax carbo sinensis - Grand cormoran


Ordre : Phalacrocorax
Famille : Phalacrocoracidés


Le terme Phalacrocorax vient de la juxtaposition de deux termes grecs (Phalakros, chauve et korax, le corbeau). Le terme carbo (le charbon en latin) fait allusion à la couleur noire de cet oiseau.
Le mot cormoran a pour origine deux mots du vieux français, corp (le corbeau) et (marenc) de mer, ce qui a donné cormareng au XIIe siècle, puis cormaran au XIIIe siècle






gros dodo ?










Seine-St-Denis (93)