Retrouvez toutes les publications du site en vous inscrivant par e-mail.


Les photos présentes sur ce site ne sont pas libres de droits. Merci de contacter les auteurs.
The photos presented on this site are not free of rights and therefore cannot be used. For more information, please contact the authors :
nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Au refuge, il y a la vie, mais aussi la mort


Ce sont les choses de la nature me direz-vous, mais cela met en colère et attriste.

Commençons par la mauvaise nouvelle. 

Le nichoir à moineau a laissé s'échapper une jeune Mésange charbonnière. Laissé échapper, vous allez comprendre...
Un matin de bonne heure, je fais mon tour et tombe sur une merveilleuse petite boule de plumes. Il s'agit du nichoir à moineau car Pinocchio est vide. (100% d'envol pour ce nichoir, mais nous étions absents). Je pars à la recherche d'autres mésanges un bon moment mais rien... Je sentais venir le coup du départ. La veille nous avons placé le piège photos près de ce nichoir. Bingo, à 7h23 un des parents débute ses allers et retours sans nourrir. Les petits sont invités à sortir du nichoir. À 7h26 notre petite boule de plumes a pris son envol ! 

Plus aucune séquence ne sera prise par le piège photos.... Les choses ne se déroulent pas comme prévu ! Nous dérogeons à la règle essentielle des nichoirs, nous allons ouvrir voir ce qu'il s'y passe..... L'horreur !!! Odeur infecte, 5 cadavres tapissent le fond du nid avec au milieu un tout petit être encore vivant. Ces pauvres petits sont remplis d'asticots. 

Nous récupérons les 5 cadavres et replaçons le dernier oisillon dans le nid, après avoir enlever toutes les vilaines bestioles.

Je pense à une prédation quelques jours avant l'envol. Le seul coupable chez nous pourrait être le Lézard vert. Question sans réponse malgré tout. Oui, la mort est aussi dans notre beau refuge.


Le deuxième oisillon est lui aussi parti vers la vie. Ouf !!! 2 sur 8, c'est un triste bilan pour ce nichoir. Exceptionnellement nous nettoyons tout et passons un coup de chalumeau pour exterminer la vermine. On espère une autre nichée en juin meilleure que celle-ci.


Mais passons aux bonnes nouvelles.
 Je vous parlais d'une jolie petite boule de plumes :
la voilà qui découvre la vie au moment où l'astre jaune s'élève dans le ciel.

Mésange charbonnière - Parus major (juvénile)








 Lors d'une autre sortie, je me fais houspiller par le Rougequeue à front blanc, mâle. 
Je comprends bien que ses petits sont dans les parages. 
Il me tourne autour pour m'attirer hors des bois. En effet je tombe nez à nez avec deux d’entre eux. 


Rougequeue à front blanc - Phoenicurus phoenicurus (mâle)


Rougequeue à front blanc - Phoenicurus phoenicurus (juv. 1)




Rougequeue à front blanc - Phoenicurus phoenicurus (juv. 2)




Comme chaque jour apporte son lot de surprises en tout genre, les Rougequeues noirs qui n'ont pas pu nicher sous la terrasse à cause des Mésanges bleues, ont pu le faire ailleurs. Ils nous présentent leur petite famille !

Rougequeue noir - Phoenicurus ochruros (juvénile)




Le self service est meilleur chez nous, pensez-vous !

Rougequeue noir - Phoenicurus ochruros (femelle)





Enfin chez nos Huppes fasciées tout va bien.... enfin j'espère ! 
Les va-et-vient des parents n'arrêtent pas sauf entre 13h et 17h.
Ce doit être leur quartier libre sans les petiots à nourrir  ☺ ☺ ☺

Huppe fasciée - Upupa epops (mâle)


Sachez que le mâle ne nourrit jamais et n'entre jamais sous l'avant toit.
Il se manifeste à son arrivée par un petit gloussement et attend.  Attend ou cherche sa dame. 


Huppe fasciée - Upupa epops (mâle)

Le mâle ramène à 99% des grillons.




Toc toc ? Y'a quelqu'un ?


La femelle arrivée sur le site de nidification, il attendra qu'elle nourrisse d'abord les petits. 
Il lui donnera ensuite son grillon et elle retournera sous le toit.



Huppe fasciée - Upupa epops (femelle)

Une augmentation de la nidification sous les tuiles des maisons (même modernes) est constatée depuis vingt-cinq ans, sans doute à cause d'une concurrence de l'Étourneau sansonnet pour les cavités des arbres et à la disparition des vieux arbres (Atlas des oiseaux nicheurs d'Aquitaine. Éd Delachaux et Niestlé janvier 2015)


Doudou en forêt, Doudou au fond du refuge


Quand je pars à la mare pour les libellules, je suis en tenue de camo. Souvent au ras du sol, je fais très attention avant de me relever car Doudou traîne souvent dans les parages. Comme cette fois-là où je sentais bien quelque chose derrière mon dos !

Sourd comme un pot, on doit  l'appeler assez fort pour ne pas le surprendre et l'effrayer. 








Après avoir fait son petit tour dans ses bois et moi, mes photos à la mare, 
nous nous retrouvons comme presque de par hasard au fond du refuge.



(Les taupes aussi s'y plaisent .....) 







En ce moment son petit plaisir ce sont nos fanes de radis. 
Oreilles bien dressées des fois qu'il en sorte du sac.



Et non, pas aujourd'hui, alors les herbes feront l'affaire !




Après les exuvies, enfin les émergences


Le lendemain, enfin j'ai eu mes quelques émergences. 
Bien avancées certes et je n'ai pas pu rester jusqu'à l'envol, quel dommage.

Deux émergences ont eu lieu, deux Libellules à quatre taches

Libellula quadrimaculata












Les taches commencent à apparaître.



Un peu plus loin, une émergence un peu plus fraîche.




La magie de la nature a opéré, la voilà !


Série exuvies d'odonates


Je voulais des émergences, arrivée trop tard je n'ai eu que les exuvies.

 Aeshna, sans savoir laquelle, je n'en ai pas aperçue une autour pour le moment


Observez la belle araignée sur le côté.





Anax imperator



Libellule quadrimaculata



 Anax imperator



Puis en fouillant ....
Malheureusement en deux heures il n'y a eu aucune évolution. 

 Anax imperator




Je l'avais marquée d'une branche pour y retourner le lendemain et me rendre à l'évidence. 
Cette émergence a avorté. Il n'y aura pas d'Anax après cette sortie de l'eau. 

L'empereur est mort.






Ceriagrion tenellum, Phyrrhosoma nymphula. Moi aussi j'ai vu rouge


Dur dur de garder son calme en début de saison. 
Elles sont excitées comme des ados découvrant l'amour et moi, au milieu de tout ça,  je dois rester zen.

Une séance dont je me souviendrai

Ceriagrion tenellum, Cériagrion délicat
 (les moins nombreux pour le moment sur la mare)


Femelle de forme typica,



Phyrrhosoma nymphula, Nymphe au corps de feu










Cette pauvre femelle semble me demander de la libérer de l’emprise de ce mâle !