Les photos publiées sur ce site sont soumises aux droits d'auteurs. Pour nous contacter : nathalie.santa.maria@oiseaux.net

Kwaheri Masaï Mara. Jambo Baringo.


Au revoir Masaï Mara. Bonjour Baringo

Kenya : Jour 9
Arrivée sur le Lac Baringo

Nous quittons Nairobi de bonne heure. Cette ville, aux heures de pointes, est un enfer. Le plein du 4x4 est fait, JC se met au volant et notre attention est au max. La conduite à gauche n'est pas innée surtout avec des fous qui déboulent partout. Mais une fois sortie du centre ville, c'est avec plaisir que nous croisons tous ceux qui se rendent dans les quartiers d'affaires. Après 5 heures de routes et de pistes aux nids de poules, nous parvenons à dénicher le site Tumbili cliff que l'on pourrait traduire en français par la falaise aux singes.

Voici le texte extrait du site de Tony Crocetta puisque nous continuons notre semaine des lacs avec son équipe.

Le lac Baringo est un véritable miracle au sein du bush brûlé de soleil de cette région centrale du Kenya, au cœur de la Rift Valley ! Les températures ici dépassent souvent les 30/35 degrés et les populations locales, des pêcheurs Njemps et des Pokots, dépendent étroitement du lac poissonneux et de ses réserves d’eau pour leur subsistance. Le lac Baringo mérite véritablement les adjectifs de paradis ornithologique ! Plus de 400 espèces d’oiseaux, toutes aussi ostensiblement colorées les unes que les autres, y ont également élu domicile. De quoi délaisser pour un temps lions, guépards éléphants… et abandonner le 4x4 pour des balades guidées ornitho et des safaris photos en bateau qui vous amèneront au cœur des marais et roselières investis par les oiseaux, crocodiles et hippopotames ou dans un sanctuaire dédié à la rare girafe de Rothschild !

Le lac Baringo est le lieu idéal pour commencer (ou finir !) un safari. Fief natal de Simon, nous y avons installé un petit lodge convivial de haut standing, Tumbili cliff lodge, lové sur une colline au bord du lac, avec une vue imprenable ! 

http://meltingpotsafaris.com/baringo/baringo.htm
http://www.tumbilicliff.com/ 


Un Tarier d'Afrique est venu nous saluer lors d'une pause sur le trajet. Un cliché et nous avons repris la route. Arrivés sur place vers 13h, l'équipe nous attend pour déjeuner mais difficile d'y penser car les oiseaux sont partout et nous sommes les seuls sur le camp pour 4 jours, autant dire que le champ est libre. Les émotions sont différentes de celles vécues au Masaï Mara mais toutes aussi importantes et incroyables. 


Tarier africain        Saxicola torquatus

African Stonechat



Chez les Plocéidés, famille des tisserins notamment, je peux faire nos premiers clichés du Mahali à sourcils blancs.

mahali à sourcils blancs          Plocepasser mahali

 White-browed Sparrow-Weaver



L'identification des nombreuses espèces de tisserins est vraiment un casse tête, surtout avec les femelles ^^.

Tisserin intermédiaire      Ploceus intermedius

Lesser Masked Weaver






Tisserin minule         Ploceus luteolus

Little Weaver



Un magnifique Pic de Nubie m'aura valu une belle épine d'acacia dans le pied. Son tambourinage m'a interpellée depuis la chambre et je suis bien sûr sortie, pieds nus sous les arbres, pour ne pas le louper mais en oubliant en revanche que je n'étais pas dans mon jardin. À coup de pansements à la Bétadine, l'épine d'acacia n'est sortie qu'une fois revenue en France .... 

pic de nubie            Campethera nubica

nubian Woodpecker    






En se mettant au bord des falaises, d'où sont implantées les chambres, nous surplombons le lac Baringo ainsi que ses oiseaux. 

MARTIN-PÊCHEUR PIE          CERYLE RUDIS

PIED KINGFISHER




Cormoran africain         microcarbo africanus

reed cormoran



La plus attendue même sans être la plus colorée, la Cichladuse tachetée, une espèce d'oiseau discrète et peu farouche que j’espérais trouver et que je suis ravie d'avoir dès le premier jour.

Cichladuse tachetée           cichladusa guttata

Spotted Palm Thrush




Après toutes ces beautés, nous pouvons passer à table avant de retrouver dans l'après-midi notre ornithologue local et privé avec qui nous allons découvrir de vrais trésors de l'ornithologie kényane. 

Commentaires

  1. tu vas dire que je radote mais... quel fabuleux voyage... bonne journée

    RépondreSupprimer
  2. Oh lalllllaaaaa!!!
    Mais j'ai l'air de koi avec mes espèces camarguaises moi??!!!!!
    blague à part, c'est fabuleux!
    Et vous aviez ces oiseaux si près, quel rêve!
    Le Pic de Nubie est fabuleux, quel éclat tout moucheté!!! le nôtre fait pâlichon à côté! LOL!!
    Je me régale!
    Quant au tarier, une petite merveille! Tu peux enlever le R après STONECHAT ;-)))))
    Grosses-grosses bises ma oiselle à partager avec JC... je pense bien à vous :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en effet j'ai dérapé après le T lol.
      Baringo est encore plus magique que le Mara. Le fait d'être sur l'eau en barque permet d'avoir les oiseaux à moins de 2 mètres parfois.
      C'est un paradis au milieu de la faille du Rift.
      Grosses bises :)))

      Supprimer
    2. Au fait, il y a bien des espèces camarguaises que j'aimerai avoir, alors arrête un peu lol.

      Supprimer
  3. Bonjour Nath,
    On rentre là dans ton domaine de prédilection. :-)
    Une belle découverte que ce Pic de Nubie et ce Martin Pie que tu nous a déjà montré mais que je re-souligne car je le trouve tellement beau.
    Une très belle panoplie, et c'est top d'avoir un ornitho local à votre disposition, je t'imagine en grande conversation avec lui, ça a du y aller! :-)

    Bises et bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Caro,
      C'était un peu ça oui avec le guide, ça y allait bon train ;-)
      Merci et bonne journée à toi.
      Bises

      Supprimer
  4. De superbes photos. Bravo à toi 10*

    RépondreSupprimer
  5. Bonjour Nath, quelle belle diversité d'oiseaux et que de beaux souvenirs pendant ce voyage.
    Le Pic de nubie est extraordinaire.
    Bon début de semaine et bises audoises
    chatou

    RépondreSupprimer
  6. Magnifique ce pic de Nubie ! Bravo à tous deux pour cette belle série.
    Bonne soirée Nathalie.

    RépondreSupprimer
  7. Ce Pic de Nubie est splendide. Pour le Martin Pie, j'ai pensé à toi en regardant un reportage à la télévision hier dans lequel ils le montraient. Les autres oiseaux ne sont pas en reste, bien sûr.
    Aïe, aïe, aïe, l'épine dans le pied !!! Et tu es restée longtemps avec ? Ce devait être galère pour marcher.
    Bises à tous les deux et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis contente que tu aies pu voir les Martin-pêcheurs pies, ils sont si mignons.
      Un mois avec, alors oui galère pour marcher, mais ça va on est plus souvent en voiture.
      Bises.

      Supprimer
  8. Fantástico reportaje, unas especies muy interesantes. Saludos desde España.

    RépondreSupprimer
  9. Absolutely stunning, ever so clear, you have the camerawise Nath.

    RépondreSupprimer
  10. Bonjour Nath, encore une belle brochette de ces oiseaux Africains
    mais , car il y a un mais , je préfère notre martin pêcheur il a des couleurs que l'africain n'a pas....cela console du reste .De très belles photos .Gros bisous .

    RépondreSupprimer
  11. Beautiful birds. Stunning photos. Have a nice evening.

    RépondreSupprimer
  12. Plus de 400 espèces, je crois que nous allons être gâtés par toutes vos découvertes.
    Le Pic de Nubie est superbe !

    RépondreSupprimer
  13. J'ai oublié,.. tu as dû souffrir avec cette épine d'acacia dans le pied. Heureusement que tu n'as pas eu d'infection. Celle que l'on avait retirée du pied de notre ami était trop grosse pour lui laisser, il a fallu opérer et puis le voyage durait trop longtemps, il n'aurait pas pu la garder tout ce temps.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pointe s'est heureusement cassée en rentrant dans mon pied (j'ai le pied dur lol). En revanche j'en ai eu quelques unes sous mes semelles de chaussures de rando.... euh à la pince fallait les enlever.
      Bisous Katia.

      Supprimer
  14. Coucou Nath,
    Rooooooo le retard que j'ai, mais impossible de ne pas venir me rincer les yeux ;-)
    Je ne vais pas m'épandre, mais sache que j'admire chacune de ces photos.
    Bisous et je continue ma route.

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Nath, j'avais raté cet article, je craque pour le Tarier d'Afrique et surtout le Pic de Nubie. Il valait bien une épine d'acacia dans le pied ! Bises.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Articles les plus consultés du mois